...des origines à aujourd’hui...

Association de l’histoire locale de Bourcet-Neuhengstett

dummy1

2001

En 2001, l’association de l’histoire locale de Bourcet-Neuhengstett fit face à de nouveaux défis. D’une part, il s’agissait de rénover et restaurer une ancienne maison vaudoise que la commune d‘Althengstett avait acquise et dont elle avait laissé la jouissance à l’association. L’objectif de l’association était de transformer ce bâtiment, sous l‘aval des monuments historiques, en un petit musée. Le projet fut mis sur pied et remis à l’administration de la commune. Afin de faire venir de jeunes gens dans l’association, le groupe folklorique y fut adjoint. Il connait depuis un succès certain et fait partie du Trachtengau Schwarzwald e.V.

A l’automne 2000, le comité directeur eut l’idée de se procurer une pierre commémorative des vallées vaudoises. A partir de janvier 2001, le président de l’assocation échangea maints courriers qui menèrent à une rencontre avec les responsables de Roure le 28.05.2001. Le temps pour les préparatifs était compté car la rencontre était prévue pour le 09.06.2001 à Roure et, dans ce court laps de temps, il fallut encore engager une interprète. Le maire de Roure, Bruno Lazzarini, fut enthousiasmé par le projet des gens de Neuhengstett d’ériger une pierre de Roure à la mémoire de leurs ancêtres. A l’arrivée de la délégation de Neuhengstett Lazzarini avait déjà trouvé une pierre appropriée. Celle-ci fut officiellement présentée au public fin octobre 2001.

2002

Depuis, le groupe folklorique représente l’association lors de différentes manifestations culturelles plus ou moins lointaines. Ainsi, on les vit participer au cinquantième anniversaire du Land Baden-Württemberg à Stuttgart, à la rencontre folklorique de Gäu à Empfingen, à la fête régionale de la musique de Stammheim et à la course de moutons de Wildberg.

En mai 2002 et ce pour la première fois, l’association de l’histoire locale entreprit une randonnée autour des bornes du village. Cette randonnée traditionnelle des bornes remonte aux contrôles effectués autrefois par le „maire du village“ voisin. Ainsi le tracé fut régulièrement contrôlé ensemble. C’est cette tradition que firent revivre F. Guillaume et U. Kanzleiter pour une partie de la population. La première expédition, le 29 mai 2002, conduisit les participants du village à la partie „Krautgarten“ puis Hörnle avec retour de nouveau au village. Face à la demande, on réitéra l’opération le 8 septembre 2002. La trajet fut un peu différent cette fois-ci, à savoir départ du village le long du „Oberholz“ d’Ottenbronn vers la direction „Esslesbrunnen“ et retour au village.

2003

Le 22.03.2003, Madame Widder de l’université de Tübingen, docteur en titre, donna une conférence dont les préparatifs commencèrent dèjà en 2002. Le sujet de la conférence était entre autres de comprendre les raisons qui ont conduit les exilés vaudois à venir s’implanter dans ce qui allait devenir la commune de Neuhengstett. Ce fut l’événement-clé de l’année 2003.

On réussit également à trouver un ingénieur des bâtiments, charpentier de formation initiale, pour assumer la responsabilité de chef de chantier dans le projet de la maison vaudoise. Il soutiendra bien souvent l’association par sa compétence professionnelle ainsi que les bénévoles sans qui les travaux de transformation de l’ancienne demeure n’eurent pas été possibles.

1997 - 2000-2004 jusqu'ici