Le musée

Phase de travaux

Etant donné que la conception du musée n’était pas encore réalisée et que le bâtiment nécessitait des travaux de transformation, la commune opta pour une coopération avec l’association de l’histoire locale. Celle-ci était chargée par la commune de coordonner et de réaliser les travaux de transformation par ses propres moyens. Dès 2001 commencèrent les premières démolitions de divers huttes et appentis dans la partie nord du jardin. En 2002, on put ainsi commencer à vider l’intérieur de la maison. Le bureau des monuments historiques était aussi présent. Il imposa finalement de conserver le mur à colombage extérieur dans son état originel. A partir de mai 2004 les colombages du pignon sud du bâtiment furent peu à peu mis à jour. On érigea d’abord un échaffaudage puis on démonta le revêtement éternit du mur extérieur. Après avoir mis à jour la charpente de l’ouvrage, des professionnels constatèrent que l’ensemble des madriers était particulièrement détérioré et qu‘ils ne pouvaient être maintenus en l’état. L’été se passa donc à échanger les poutres puis à effectuer les travaux de maçonnerie avec du grès. Ces travaux, particulièrement la maçonnerie avec du grès, prirent un temps considérable. En 2005, la direction des travaux se résolut à démolir également la dernière annexe en bois qui se trouvait du côté nord du bâtiment. Les membres de l’association s‘attaquèrent à ces travaux en août. A la suite de cela, en septembre, la toiture fut enlevée. La direction des travaux contrôla ensuite la charpente et le lattis. On en conclua qu’il fallait le rénover entièrement avant de poser la toiture avec des tuiles typiques. De plus, en septembre, on réalisa le revêtement complet de la toiture avec ces tuiles qui furent importées d’une commune voisine.

Umbau

Fin 2005, il fut encore nécessaire de combler la fosse sceptique apparue lors de la démolition de l’appentis en bois, côté nord du bâtiment. De plus, le remplacement d’une semelle de fondation délabrée fut amorcé. Les mois de janvier à avril furent consacrés aux travaux de préparation pour le plâtrier. Les trous restants dans le plafond et les cloisons furent bouchés. En outre, les plâtriers professionnels furent soutenus dans leurs travaux par des volontaires de l’association. Parallèlement à ces travaux, on entreprit l’enfouissement des lignes électriques et des canalisations pour l’eau et les eaux usées. À l’intérieur de la maison, l’escalier conduisant au premier étage fut déplacé et retrouva sa place originelle. L’association continua d’aider à la préparation du crépi extérieur du bâtiment. En plus, du nettoyage et du rangement qui étaient régulièrement à l’ordre du jour, il fallut remettre en état les planchers en bois du premier et second étages et refaire et installer le poêle central dans la cuisine. Nous en profitons ici pour remercier une nouvelle fois toutes les bonnes volontés qui ont grandement concouru à la réussite de ce projet. Environ 2000 heures de travail furent ainsi bénévolement investies.

Inauguration

Le 19 mai 2007, après presque six ans de travaux de rénovation et de transformation, le musée vaudois Bourcet de Neuhengstett put enfin être inauguré et ouvert en grande pompe. A cette occasion les membres de l’association avaient invité leurs amis italiens de la commune de Roure. Sous la direction du maire de Roure, Bruno Lazzarini, plus de 30 hôtes italiens participèrent à cet événement. Ceux-ci apportèrent, comme présents, des objets agricoles d’exposition du Piémont. En partie historiques, ils sont depuis exposés dans le musée.

début-page 3/9